Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 16:10
Vous habitez le quartier du Coteau ?

Vous voulez faire part d'un problème, d'une suggestion, d'un évènement ?

Uitlisez la rubrique "Ajouter un Commentaire" ci-dessous pour nous en  faire part !
(il faut cliquer dessus)

Partager cet article
Repost0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 19:37

Prochaine réunion 
24 juin à 20h30
à l'école du Coteau
rue des Vignes

Si vous avez des sujets à proposer, proposez le  en "Commentaires"

Partager cet article
Repost0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 19:31

PROPOSITIONS POUR L’ORGANISATION ET L’ANIMATION

DU COMITE DE QUARTIER DU COTEAU

 

 

THEMES DE TRAVAIL

 

En vue d’élaborer des propositions d’amélioration du cadre de vie (aussi bien sur le plan urbain que social et culturel), non seulement du quartier, mais de l’ensemble de la ville (cf article de présentation des comités de quartier dans le dernier journal de Cachan),

le comité détermine des thèmes autour desquels se constituent des groupes de travail.

 

Actuellement, existe le groupe « convivialité »

 

Un groupe a travaillé sur la question de la circulation Boulevard de la Vanne

 

Lors de la dernière réunion, d’autres thèmes ont été évoqués :

 

-       Les déchets : nous pourrions organiser sur cette question une réunion en invitant un ou deux experts et en ayant par la ville une présentation des enjeux ; suite à cette réunion, nous pourrions en faire une synthèse sous forme de projets/solutions possibles et distribuer un questionnaire sur le sujet pour recueillir les avis des cachanais en liaison avec les autres comités de quartier

-       Les jardins partagés : là aussi, nous pourrions avoir la même démarche que pour le sujet précédent : faire une réunion d’information en invitant des personnes ayant l’expérience de ces jardins

 

Autre thème possible, le quartier Cousté : nous pourrions nous intéresser à l’aménagement de ce quartier susceptible d’accueillir des activités culturelles ou culinaires nouvelles.


PROPOSITION D’ORGANISATION DU COMITE DE QUARTIER

 

Afin d’assurer la continuité du comité de quartier, bien au-delà des réunions officielles, il est nécessaire de mettre sur pied un comité d’animation :

 

Son rôle :

 

-       Assurer, en lien avec les deux conseillers municipaux référents, la préparation et l’animation des réunions plénières du comité

 

-       Assurer le suivi des groupes de travail

 

-       Développer les moyens d’information et de formation nécessaires à l’avancée des travaux thématiques (organisation de rencontres avec des spécialistes, ou avec des promoteurs d’expériences …)

 

-       Mettre en œuvre les moyens d’information, de contact et de mobilisation pour une plus grande participation des habitants du quartier.

 

A noter un projet de blog du comité de quartier du Coteau qui pourrait être un lien et un lieu de communication pour les habitants du quartier

 

http://cdq-coteaux-cachan.over-blog.com/

 

-        Susciter et favoriser les initiatives, individuelles ou collectives, d’intérêt général

 

-       Faire le lien avec les autres comités de quartier.

 

 

Proposition de composition :

 

-       3 à 5 habitants, choisis par les membres du comité de quartier pour une durée d’un an, dont 1 éventuellement serait l’interlocuteur des élus référents.

 

 

 

 

AVRIL 2009

Partager cet article
Repost0
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 19:05

Ville de Cachan Comité de Quartier du Coteau

(LOGO : à vos palettes)

 

Compte-rendu de la réunion du Comité de Quartier du 3 février 2009

Prochaine réunion : mercredi 29 avril à 20h30

 

A l’école du Coteau - rue des Vignes

Animateur : Stéphane Daeschner

Rapporteur : Bernadette Cazin

Ci-dessous, les points abordés lors de la dernière réunion :

 

I – Le nouveau fonctionnement des comités de quartier

Isabelle Daeschner, maire adjointe en charge des comités de quartier a engagé une réflexion

afin d’améliorer leur fonctionnement. Les élus municipaux ont délibéré lors du Conseil du 26

mars sur la création d’un 5ème quartier. Une plaquette sera distribuée aux habitants pour

présenter le périmètre de leur quartier tout d’abord, mais aussi les deux élus référents par

quartier ainsi que leur rôle. Une personne recrutée aura pour mission le développement social

urbain. Elle gèrera l’ensemble des comités et sera le lien avec les services municipaux

compétents par rapport aux préoccupations exprimées par les comités.

 

II – Les réponses apportées par la municipalité aux questions posées lors du précédent

Comité

- Les plans de la ville retirés seront réinstallés dès réfection des panneaux les supportant.

- La coordination du nettoyage des rues et l’enlèvement des déchets verts est de règle. Il se

peut qu’il puisse y avoir des ratés.

- Une enquête serait peut-être nécessaire pour recueillir l’avis des habitants sur la possibilité

d’enlèvement des encombrants à la demande. Un habitant fait remarquer que Cachan recueille

40% des encombrants de l’agglomération.

- Le chemin le long de l’aqueduc du Lunain rouvrira lorsque les travaux seront terminés.

- Rue des Vignes, le stationnement ne se fait que d’un seul côté à la suite d’une demande des

riverains, donc pas de chicane envisagée.

- L’obligation d’entretien des haies donnant sur les trottoirs est régulièrement rappelée par la

mairie aux habitants concernés.

- La vitesse boulevard de la Vanne est limitée à 50 km/h. Le panneau 40 km/h avait été retiré

pour harmoniser les limitations de vitesse dans la ville.

Isabelle Daeschner rappelle que les habitants peuvent téléphoner à la Police municipale au

01 49 69 96 71 ou 06 88 05 59 58 pour signaler des problèmes.

 

III - Discussion et questions du Comité de quartier

 

1/ Travaux du boulevard de la Vanne

La présentation du pré-projet en mairie a montré la limite à l’engagement de très gros travaux

par l’agglomération. Les petits travaux urgents seront étudiés. Des habitants signalent que

quelques portions dangereuses peuvent être sécurisées : fissures ou trous à proximité des

plaques d’égout.

Des habitants expriment leur inquiétude quant à la domanialité. Il n’y aurait pas de plan

d’alignement sur le boulevard.

 

2/ Travaux rue Claude Cellier

Les travaux d’assainissement se terminent et ceux de la voirie vont commencer. Les riverains

se demandent s’il y aura une dernière concertation avant la décision finale des aménagements

à retenir.

 

3/ Projet d’aménagement du sentier des Sablons pour 2009

Les riverains veulent en savoir plus sur le document « avant projet » sur lequel ils ont donné

leur accord.

 

4/ Fontaine couverte

La maison achetée par la mairie a été démolie. Les riverains veulent savoir quand

commenceront les travaux et signalent qu’un arbre, en grandissant, menace d’abîmer la

fontaine. Les riverains et le comité souhaitent être informés du projet avant le démarrage des

travaux.

Il a été indiqué que ceux-ci commenceraient en 2010.

 

5/ Valouette V1

Il arrive que la navette ne passe pas certains matins ou passe en avance. Les anomalies sont à

signaler au 01 55 01 03 03 ou deplacements@agglo-valdebievre.fr

 

6/ Circulation et signalisation

L’intersection entre la rue de la Citadelle et la bd de la Vanne semble dangereuse avec

notamment des problèmes de visibilité.

 

7/ Parking

Le parking près de l’église Sainte Germaine est provisoire. Il sera fermé dès l’ouverture du

parking public souterrain, surveillé et payant Dumotel et géré directement par la Ville.

 

8/ Feu tricolore

Le feu tricolore situé avenue Gabriel Péri à la limite d’Arcueil ne permet pas aux piétons de

s’engager en toute sécurité. La traversée de l’avenue doit se faire en un temps inférieur à 8

secondes !

A signaler aussi des déjections et des amas de plumes de pigeons en quantité importantes sous

le pont.

 

IV Des groupes de réflexion se sont constitués

 

1/ Jardins partagés

Quelques terrains appartenant à la Ville et non utilisés sont en cours de recensement. Les élus

municipaux proposent au comité de quartier de réfléchir à une utilisation collective pour le

quartier. Un riverain lance l’idée de jardins partagés. Dossier à suivre.

 

2/ Echange de services

Une « bourse aux services » pourrait être un moyen facilitant la mise en relation des

personnes qui auraient des besoins ou qui offriraient des services. Par exemple : l’aide à

l’entretien de jardins de personnes âgées. Pour contacter le groupe de réflexion sur ce thème :

chevaliercl@free.fr.

 

3/ Fonctionnement des comités de quartier

Un habitant propose une réflexion sur le fonctionnement du comité afin qu’il soit source de

projets et non pas un lieu où seraient juste exprimées des questions/réponses avec la Mairie.

Proposition : la mise en place d’une équipe d’animation par comité formée de trois personnes

et la création d’une assemblée des comités qui regrouperait les équipes d’animation. Un

groupe travaille sur des propositions de fonctionnement des comités : jeanmichel.

pescheux@laposte.net

 

Le comité du Coteau dans le rétroviseur…

Dernière minute du groupe « convivialité » :

Le 5 avril dernier, la traditionnelle chasse aux poissons d’avril a été organisée au jardin

panoramique. Enfants et parents sont venus nombreux partager ce moment de convivialité.

La descente aux lampions de décembre s’est bien déroulée. Beau temps, grande participation,

très bon accueil par la Mairie (fanfare sur le parcours et collation dans la grande salle à

l’arrivée). Le comité de quartier n’est pas assez identifié comme organisateur.

Une réflexion doit être engagée sur l’opération « Troc’ ta plante » qui a tendance à

s’essouffler. Toute proposition des habitants du quartier est la bienvenue.

Toute personne souhaitant faire une proposition de logo symbolisant le comité de quartier du

coteau est également la bienvenue. Merci d’adresser vos esquisses à gerard-bernier@clubinternet.

fr

Partager cet article
Repost0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 19:44




La Fontaine Couverte à Cachan, c'est une petite bâtisse au croisement du sentier des Garennes et du sentier de la Fontaine Couverte. On peut y venir par la rue des Vignes ou par le boulevard de la Vanne.

Plusieurs aménagements sont prévus autour de la Fontaine Couverte :

·         démolition d'une maison au 72 boulevard de la Vanne, la maison de Louise qui donnait quelques signes de fléchissement,


(c'est fait !)

·         la construction à la place de la maison de Louise d'une plate-forme. Projet à définir ou à découvrir.

·     L'aménagement du jardin en dessous de la Fontaine Couverte en jardin moyenâgeux.

 

Un peu d'histoire…

 

La fontaine Couverte  fut fabriquée au IXe siècle. Le 13 janvier 829, Louis le Pieu en donna la propriété à l’abbaye de St. Germain-des-Prés. Elle est connue depuis plus de 1000 ans.

 

Au Moyen-âge, plusieurs sources du Coteau s'y rassemblent ; elle devint un château d’eau, avant de rejoindre le domaine des religieux, installé au fond de la vallée. Par coutume, le trop-plein d'eau est donné aux habitants de Cachan. Rien ne change jusqu'au XVIIème siècle et la sécheresse des années 1667-1669. Les échevins et le Prévôt de la Ville de Paris sont autorisés par le Roi à faire les travaux nécessaires pour capter de nouvelles sources et pallier ainsi l'insuffisance des eaux de l'Aqueduc Médicis. Après de vaines recherches pour de nouvelles sources, les envoyés de Paris jettent leur dévolu sur les eaux de Cachan.

 

Les eaux non utilisées par les moines étaient distribuées aux habitants des hameaux de Cachan. La fontaine devait avoir un débit important, puisque le 22 juin 1671, le prévôt de la ville de Paris obtint du roi Casimir de Pologne, propriétaire de la source en tant qu’abbé commendataire, sa cession à la capitale pour que ses eaux aillent grossir celles insuffisantes de l’aqueduc Médicis.

 

Par acte du 22 juin 1671, le roi Casimir, abbé commanditaire de l'Abbaye de Saint-Germain, cède à la Ville de Paris la source d'eau située sur son domaine. La fontaine couverte est désormais reliée à l'Aqueduc Médicis et à Paris, à condition de réserver un pouce d'eau (20 000 litres par jour) à l'Abbaye, qui continue de donner le trop-plein aux habitants du village.


Cette fontaine se trouvait dans les vignes au dessus du château. Par la suite, elle devint une fontaine publique.  L'eau de ces sources est stockée dans le regard de la "fontaine couverte" construite en 1836. L'eau débouche dans l'aqueduc entre les regards XI et XII.

 

La construction extérieure de la fontaine, telle que l'on peut la voir aujourd'hui, ne remonte pas au-delà du XIXème siècle et ne présente guère d'intérêt. Le château d'eau, à l'intérieur, avec la cuvette d'arrivée et les cuvettes de distribution individuelle, reste en revanche un des derniers et précieux vestiges, avec la cuvette du Trou Morin au Pré Saint-Gervais, des châteaux d'eau en usage au XVIIème siècle pour la distribution des eaux de la Ville de Paris. "

 



Et puis, ... les écrivains de la Pléiade fréquentaient ce lieu et venaient y faire rafraîchir leur vin.


Dès le XVIe siècle, les poètes de la Pléiade, école littéraire dont le chef de file était Pierre de Ronsard (1524-1585), aiment à venir se promener le long de la Bièvre et boire le vin nouveau dans les tavernes alentour. L’un de leurs amis, Jean Passerat (1534-1602), un érudit et un humaniste, professeur d’éloquence au Collège Royal, a écrit quelques vers.

 

On sait qu'en 1552, les poètes de la Pléiade réunis à Arcueil (Cachan n’existe pas encore) pour fêter la représentation de la Gléopâtre de Jodelle, immolèrent aux pieds du poète, par une réminiscence antique, un bouc  couronné de fleurs. Bertrand Bergier, dans ses  « Dithyrambes recitez à la pompe du bouc de E. Jodelle » cite Vergèce parmi ceux qui assistaient à ce sacrifice après boire.


A plus pour une découverte plus en profondeur de l'histoire et du projet...

 

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 19:42
La descente aux flambeaux

Enorme succès de la descente aux flambeaux organisé par le Comité de Quartier du Coteau.
Partager cet article
Repost0
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 18:37

De la friche au jardin partagé : des habitants au service des habitants

Que se passe-t-il lorsque des habitants motivés transforment une friche en jardin partagé ?

Mixité et proximité

Le Jardin solidaire constitue un terrain de rencontre entre des publics qui ne se côtoient pas habituellement.
Régis Darthez, parle de “rencontre folklorique” entre enfants, personnes en difficulté sociale, personnes âgées et jeunes adultes qui ensemble forment les usagers du jardin.

Actuellement, le quartier des Vignoles change de visage, il accueille des familles plus aisées. Le jardin devient
l’expression de ce mélange de populations.
 
1. La participation des habitants à l’amélioration de leur cadre de vie
L’expérience du Jardin solidaire, Paris 20e Régis Darthez, président de l’association le Jardin solidaire.
Le Jardin solidaire est né en 2000, de l’initiative d’un artiste plasticien, Olivier Pinalie, installé dans le quartier des Vignoles dans le 20e arrondissement de Paris, quartier populaire en pleine réhabilitation.

En 2001 il est rejoint par une poignée d’habitants du quartier. Ensemble ils souhaitent créer un jardin associatif sur une friche de 2 500m2 qui est alors un terrain vague encombré de détritus divers, mais qui possède néanmoins ses usagers (enfants, squatters…) avec qui il faudra négocier le terrain.

Les premières années, le projet prend des allures de véritable chantier réalisé dans des conditions plus que précaires.

Animer le quartier
Une fois les lieux rendus plus “accueillants”, l’association du Jardin solidaire ouvre le jardin aux habitants du quartier et propose régulièrement des manifestations : Fête de la musique, projections de films en plein air, pique-niques, ateliers de bricolage, etc. Les voisins se sont approprié le lieu, ils animent des ateliers de maquillage avec les enfants du quartier et y viennent pour des événements conviviaux.

La crèche voisine y fait des pique-niques tandis que des adolescents y organisent un festival. “Le jardin permet
de rompre avec l’anonymat de la rue”, comme le souligne Régis Darthez.

Certains de ces événements ont réuni jusqu’à six cents personnes en un week-end, attirant un public bien plus
large que celui des riverains alors que cette partie du 20e arrondissement a longtemps eu l’image d’un quartier laissé à l’abandon.


Valeurs communes

Les membres de l’association du Jardin solidaire veillent au bon fonctionnement du jardin en défendant des valeurs communes : respecter l’environnement et favoriser l’appropriation des lieux par tous les usagers du jardin. Les “jardiniers” revendiquent des valeurs de fraternité et “d’interactivité”.

Les règles d’usage, établies au fur et à mesure, ont parfois dû être réajustées. Par exemple au début de l’histoire
du jardin il existait une buvette payante mais rapidement le groupe a décidé d’interdire toute transaction d’argent,
revendiquant la gratuité des activités. L’association a reçu notamment une subvention de la Fondation de France et
s’appuie sur du bénévolat pour réaliser ses projets.

Une fin programmée

En 2004, l’association Le Jardin solidaire a adhéré à la charte Main Verte de la Ville de Paris. Le jardin est amené à disparaître en septembre 2005 pour laisser la place à un gymnase, des logements sociaux et un parking souterrain, des constructions prévues depuis dix ans.

“C’était le jeu” explique Régis Darthez, “mais nous sommes en droit de nous poser collectivement la question :
est-ce qu’une histoire d’habitants aussi forte que celle du Jardin solidaire ne peut pas avoir plus de poids dans
l’aménagement de l’espace public ?”.


Partager cet article
Repost0
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 18:05

Qu’est-ce qu’un jardin partagé ?

C’est un lieu ouvert sur le quartier qui favorise les rencontres entre les générations et les cultures. Il permet de tisser des relations entre les différents lieux de vie de l'arrondissement : écoles, maisons de retraite, hôpitaux… Dans ce jardin, respect de l'environnement et développement de la biodiversité sont de mise.

Un tel jardin est confié à une association par convention pour une durée limitée (1 an renouvelable jusqu’à 5 ans).

Passionnés de jardinage collectif, ne manquez pas les rencontres hebdomadaire Cafés-jardins, organisées dans les jardins partagés dans le cadre du programme Main Verte.
Pictogramme Main Verte complet

Puce environnementComment créer un jardin partagé ?

Les habitants souhaitant créer un jardin partagé doivent se regrouper en association.

L’association une fois constituée  contacte la cellule Main-Verte de la Direction des Parcs, Jardins et Espaces Verts qui aide à la constitution du dossier. L’association, la mairie d’arrondissement et les services de la Ville de Paris se concertent pour la mise en place du projet, dans l’esprit de la charte Main-Verte.

La cellule Main-Verte apporte des conseils et suit les activités. Elle veille, ainsi que la Mairie d'arrondissement, au respect de la charte et de la convention. La Ville de Paris a mis en place le programme Main-Verte afin d’encourager, d’accompagner et de coordonner les jardins partagés existants et en projet. 

Démarches, adresses utiles et modèles de documents... Toutes les informations utiles à la création d'un jardin partagé sont dans ce dossier du programme "Main Verte" :

 Consultez le dossier technique des jardins partagés parisiens (format pdf: 300 Ko)


Puce environnement Une réflexion sur les jardins partagés

La Ville de Paris a organisé avec l'aide du réseau "le jardin dans tous ses états" un forum proposant rencontres, ateliers et débats autour du thème : jardins partagés et politiques publiques.
Partager cet article
Repost0
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 15:30
Ville de Cachan Comité de Quartier du Coteau
(LOGO : à vos palettes)

Compte rendu de la réunion du Comité de Quartier du Coteau du 7octobre 2008

Prochaine réunion le mardi 3 février 2009
20h45 à l’école du Coteau

Quelques remarques et questions ont été posées en début de réunion :

Tout le monde ne reçoit pas les journaux et compte rendus de réunion dans les boîtes aux lettres.

Tous les plans de ville, pourtant très utiles, ont été retirés !!

Le banc, en bas de la rue de La Pléiade a disparu.

Il faudrait arrêter l'arrosage automatique de la rue Courbet.

Demande de bancs aux arrêts de la Valouette (la mairie indique cependant que certains riverains demandent de retirer les bancs installés car ils sont utilisés par des jeunes très bruyants).
Il serait intéressant d'avoir sur le site de la mairie un lieu pour déposer les remarques spécifiques au Coteau. Voire un site (subdivisé en quartiers) permettant à chaque citoyen d’un quartier de déposer des observations. Celles-ci relayées par les services pourraient être traitées plus rapidement qu’actuellement. En effet qui mieux que les habitants vivant le lieu peuvent signaler les disfonctionnements.

Rappel : Les riverains du Coteau ont été invités, lors de la précédente réunion du CQ, à créer un logo pour identifier le comité de quartier du Coteau. Des idées ont été lancées le coteau c’est : la vigne, l’aqueduc Médicis, l’immeuble Courbet, le pavillonnaire, la verdure … Il ne reste plus qu’à imaginer et transcrire. Vu le faible nombre de réponse, une relance est faite à tous les artistes, amateurs compris.

Quelques réponses de la mairie

Voirie Boulevard de la Vanne
Une réunion est prévue, à la mi-décembre, pour les riverains du boulevard de la Vanne. Des discussions sont en cours avec la communauté d'agglomération. Les dates exactes des réunions seront fournies avec le compte rendu de la réunion qui a eu lieu en mai. Ces réunions ne concernent que les riverains mais certains non riverains aimeraient être informés des décisions prises, voire assister aux réunions.
Le CQ a suggéré de faire les choses en deux temps : une première réunion avec uniquement les riverains (pour traiter les problèmes spécifiques aux riverains) puis une autre réunion ouverte à tous. Le problème soulevé est qu'il y a déjà beaucoup de monde à ces réunions entre riverains.
Les habitants du sentier des Garennes se sentent directement concernés et aimeraient être considérés comme « riverains » du boulevard de la Vanne. La mairie note cette demande.

Référent du CQ du Coteau
Le CQ demande si le référent est nommé pour le Coteau.
Les référents n'ont pas encore été désignés mais cela devrait se faire prochainement, avec, de préférence des personnels motivés (et volontaires).
Une étude a été faite pour comprendre pourquoi les autres comités de quartier n’existent plus afin de pouvoir les relancer dans de bonnes conditions de réussite.

Environnement
Pour faire suite à une demande antérieure le CQ souhaite savoir où en est la gestion des poubelles, du tri sélectif, des affichettes sur les poubelles ?
Réponse de la mairie : Frédéric Martin vient d'arriver en tant que responsable de ce service.

Le CQ fait remarquer qu'il serait souhaitable de distinguer le jour des encombrants du jour des déchets verts
car ceux-ci restent souvent plusieurs jours sur les trottoirs.
La mairie indique que le ramassage des encombrants peut intervenir à la demande.
A la demande d'identification des produits phytosanitaires utilisés par la commune, la mairie répond que l'on va vers le « zéro phytosanitaire ». C'est une société privée qui passe le produit. L’objectif est de traiter les herbes indésirables thermiquement ou à la binette. Les jardiniers communaux utilisent déjà les coccinelles dans les serres comme aide au traitement contre les pucerons.
La coloration des produits permet de repérer les zones traitées. Le CQ regrette que le nom du ou des produits utilisés n’aient pas été transmis.
Le CQ demande de ne pas passer ces produits dans les rues privées, et de respecter les plantations (plantes de rocaille) parfois pulvérisées malencontreusement.

Dans un journal de Cachan, il a été évoqué la transformation du jardin de la Fontaine couverte en « jardin potager » alors qu'il était prévu de l’aménager en jardin médiéval. A la connaissance de la représentante de la mairie, il n'y a pas de changements prévus au projet initial de jardin médiéval. Il a été fait remarquer qu'en ce moment le jardin était très « médiéval » et qu'il serait bon de nettoyer l'endroit. Un « arbre parasite » pousse à proximité de la fontaine et pourrait l’endommager. La maison et le garage qui s'y trouvent doivent être démolis dans les jours qui viennent.

Transports
Valouette : quelques remarques ont été faites sur les Valouettes. Si la V1 semble régulière et sans problèmes, la V3 a toujours de l'avance sur l'horaire prévu et des chauffeurs ont une conduite un peu trop sportive dont les utilisateurs se passeraient bien, notamment les personnes âgées
D’après la mairie, l’avance sur l’horaire serait lié au circuit trop court et les temporisations en certains lieux peu possibles. Par ailleurs, en fin d'après-midi la V3 est prise d'assaut par les collégiens de Victor Hugo. La mairie indique que la RATP intervient auprès des enfants des écoles pour faire un travail d'« éducation ».


Divers : remarques et questions


- Le nettoyage de certaines rues a été fait juste avant le passage des encombrants et des végétaux. Il est donc a refaire. Pourrait-on coordonner ces opérations ?

- Pourquoi le chemin le long de l'aqueduc du Lunain reste-il fermé alors qu'il n'y a pas de réels travaux ?

- Pourquoi conserver l'alignement de la rue des Vignes ?

- Pourquoi la mairie ne rappelle-t-elle pas, comme elle le faisait auparavant, l'obligation d'entretenir les haies. Certains trottoirs sont inutilisables du fait du manque de taille de certaines haies.

- Quand le parking provisoire en face de l'Eglise sera-t-il nettoyé ? Réponse de la mairie : il est régulièrement nettoyé.

- Pourquoi le boulevard de la Vanne n'est-il plus limité à 40km/h ? Les panneaux ont disparus.

- Des camions stationnent tous les week-end sur le trottoir, le long du jardin panoramique empêchant l'utilisation du trottoir par les piétons.

- Le carrefour rue Emile Zola/ Boulevard de la Vanne reste dangereux. Ce problème devrait être résolu dans le cadre des travaux du boulevard.

 Rappel sur les projets de convivialité du Coteau
- La manifestation « troc ta plante » aura lieu dimanche 19 octobre à partir de 14h30, au pied de la citée des artistes.

- Lors du marché de Noël une « descente au lampions » du Coteau est prévue.

- Une proposition de « logo pour le coteau » a été faite, plusieurs propositions seraient les biens venus.

Prochaine réunion mardi 3 février 20h45 à l’école du Coteau
Partager cet article
Repost0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 16:34

Réunion du 05/06/07

Comité de quartier du Coteau

Référent Mairie : Claire Marti

 

Compte rendu de la réunion du 5 juin 2007 à 20 h 30 à l’ Ecole du Coteau.

 

Prochaine réunion le mardi 23 octobre à 20h 30

à l’école du Coteau.

 

Le dessert sera à l'honneur *

 

Animateur de la réunion : Monsieur Stéphane DAESCHNER

Rapporteur : Gérard BERNIER

Une quinzaine de personnes étaient présentes ainsi que la référente Claire Marti.

 

Ordre du jour

1- Convivialité des réunions

2- Circulation

3- Requête du CQ

4- Requête des jeunes (Courbet)

5- Sujets de réflexion

6- Proposition retenue

7- Divers

 

1- Convivialité des réunions

« On a bien mangé on a bien bu » C'est ainsi qu'a débuté la réunion du comité de quartier du  Coteau. En effet lors de la précédente réunion il avait été décidé d'animer la soirée par un pique nique. Chacun ayant apporté un plat ou une bouteille, nous avons partagé nos savoir faire un verre à la main. Ambiance sympathique.

 

2- Circulation :

Plusieurs points ont été abordés :

 

Boulevard de la Vanne. Les travaux actuels aux quatre chemins d'Arcueil incitent de les automobilistes à emprunter le boulevard de la Vanne. De nombreux riverains dénoncent la vitesse excessive des automobiles matins et soirs. Ce boulevard, constitué des plusieurs tronçons dont les caractéristiques sont très différentes, est difficile à traiter mais des points noirs (virages sans visibilité) doivent être étudiés et traités prioritairement selon les riverains.

 

A l'intersection de la rue des Saussaies et du sentier des Frettes, des véhicules stationnent systématiquement sur l'angle et sur les trottoirs ce qui gêne considérablement la visibilité. Il est demandé d'installer un obstacle empêchant ce stationnement (un poteau sur le trottoir est suggéré).

 

Sur l'avenue Gabriel Péri, il est fréquent qu'un camion et (ou) une remorque stationnent toutes les roues sur le trottoir le long du jardin panoramique. Il n'y a alors aucune possibilité pour un piéton de passer entre la clôture du jardin panoramique et le véhicule car il est collé à la clôture. La seule solution et non la moins dangereuse consiste à descendre sur la chaussée, ce qui, compte tenu de la visibilité des conducteurs venant d'Arcueil, est particulièrement périlleux.

 

Il est rappelé que pour tout problème de voirie, M. Lesage est notre interlocuteur à la mairie. Les riverains se posent la question des capacités d'action de la ville pour résoudre des problèmes de voirie. Ceux-ci étant dorénavant à la charge de l'agglomération, la ville a-t-elle la possibilité de mener des travaux de faible importance ?

 

3- Requête du comité de quartier

Le CQ souhaite travailler sur différents sujets avec les services techniques et les riverains. A ce propos, un groupe identifié se propose de travailler à l'amélioration de la sécurité des différents usagers de la voirie en concertation avec la mairie. Ces personnes peuvent être sollicitées pour mettre en place une réflexion commune avec les services techniques de la mairie. L’objectif est d’aborder en commun les problèmes et d'identifier les points singuliers à traiter.


Mme Suzane Bignolo 143 boulevard de la Vanne

Mme Paulette Théate 123 Boulevard de la Vanne

Mme Jeanne Bourdin 18 Boulevard de la Vanne

M. Gérard Bernier 81 sentier des Frettes

M. Stéphane Daeschner 209 Boulevard de la Vanne

M. Gérard Najman 41 sentier des Frettes

 

4- Requête des jeunes

L'aire de jeux au pied de l'espace Courbet est très utilisée. De nombreux jeunes de Courbet et d'ailleurs s'y retrouvent, dans une bonne entente, pour jouer au ballon et les équipements souffrent. L'association « Amicale CGL » par l'intermédiaire de sa présidente a porté la requête des jeunes auprès du service jeunesse et sport pour obtenir le remplacement des filets de basket et des buts de handball.

Le fonctionnement de cet équipement pose toutefois un petit problème dans la mesure où les horaires officiels de fermeture ne correspondent pas aux souhaits des utilisateurs. Ceci a pour conséquence la création d'accès de contournement Une réflexion est à conduire sur ce sujet.

 

5 – Sujets de réflexion

La dynamique d'un comité de quartier ne peut se maintenir que s'il y a un renouvellement des thématiques traitées. Aussi quelques sujets ont été proposés :


Les savoirs :

Fonctionnement d'une municipalité, les rouages, la bugétisation des actions ...

Environnement, la pollution en ville,

Energie, comment économiser l'énergie dans l'habitat. Qu'est ce que la Haute Qualité Environnementale (HQE) ?

La fiscalité et les déductions

La vie du Comité de Quartier :

Les réunions du CQ et des groupes dans quels lieux accessibles ?

La communication entre les riverains, quelles méthodes et quels moyens ?

La convivialité à maintenir, on peut faire mieux.


5 – Proposition retenue

La très grande majorité des personnes présentes a été sensible aux questions liées à l’habitat et son environnement. Le thème des constructions Haute Qualité Environnementale sera présenté lors de la prochaine réunion du comité de quartier prévue le 23 octobre 2007.

 

Le secteur de l’habitat étant très gros consommateur en énergie, des pistes pour réaliser des économies seront présentées. Chacun pourra se faire une idée sur

son propre bâti lui permettant ainsi d’envisager un diagnostic et des travaux éventuels.

 

6- Divers

Concernant la carte des nuisances sonores, Claire Marti a reformulé la demande en mairie.

Les documents concernant l'aménagement de la Fontaine Couverte sont accessibles en mairie.

 

 Prochaine réunion du CQ, le mardi 23 octobre 2007 à 20h 30 à l’Ecole du Coteau autour d'un dessert apporté par chacun. Nous partagerons les restes.

 

Partager cet article
Repost0