Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 19:29
Chantier du supermétro : un avant goût à compléter lors d'une réunion du comité de quartier avec la SGP en 2016

Extraits de l'article paru le 6 janvier 2016 dans Le Parisien, extraits complétés par le comité de quartier du Coteau.

Article d'origine d'Anne-Laure Abraham | 06 Janv. 2016, Le Parisien

Le maire de L’Haÿ-les-Roses, ainsi que des représentants de l’association du quartier des Castors, se sont rendus ce mercredi à Paris à Pont-Cardinet sur l’immense chantier de la RATP pour le prolongement de la ligne 14 du métro au nord.

Un double tunnelier va en effet s’implanter au niveau d’une petite zone boisée le long de l’A 6 à la limite de leur quartier et de la zone industrielle de l’Epi d’Or à Villejuif. La visite a été organisée par la Société du Grand Paris (SGP) afin de répondre à une demande des habitants et de la mairie. « C’était important de se rendre compte des nuisances car certains riverains seront à 200 m du chantier et subissent déjà le bruit de l’autoroute.

La machine en elle-même fait du bruit, mais ce dernier est, selon le maire, « très limité dès que l’on sort du tunnel ». Des rideaux installés à la sortie permettent de le « casser ». Et un panneau de 7 m protège un collège et un lycée.

« On aura a minima des panneaux antibruit et on va essayer d’avoir un monticule de terre végétalisé pour diminuer les nuisances sonores et visuelles », ajoute l’élu. « Ça va être gênant quand ils vont commencer à creuser, mais après ça devrait aller comme tout est enterré », reprend Jean-Claude Jouffroy des Castors.

Des tapis roulants permettront d’évacuer des déblais : « Le système est protégé par une couverture en forme de demi-tonneau. « La terre sera transportée 600 m plus loin le long de l’A6, ce qui limitera les nuisances sur les routes », précise Christian Garcia, directeur des relations territoriales à la SGP. Les déblais ressortiront au niveau d’un tunnel condamné situé derrière le parc des Hautes Bruyères à Villejuif pour être acheminés via l’autoroute.

Le tout sera transporté par des camions qui passeront sous l'A6 au niveau du jardin panoramique de Cachan pour rejoindre l'A6 par une ancienne entrée technique. Se rajouteront à ces déblais, ceux de la gare IGR-Villejuif (lignes 14 et 15) et ceux du centre de maintenance de la ligne 14.

Autant dire que le nombre de camions qui vont transiter par la rue Gabriel Péri à Cachan sera très important et que cela ne sera pas sans conséquences transitoires pour les habitants proches du trajet des camions.

Pour préparer l'avenir, c'est assez incontournable. Il faut quand même faire le maximum pour limiter les impacts sur les habitants du Coteau de Cachan.

La SGP présentera l'ensemble de ce projet lors de la réunion du comité de quartier du Coteau de mars ou avril.

L'équipe d'animation du Comité de Quartier du Coteau

Repost 0
Published by CoqCot - dans Nouvelle gare
commenter cet article
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 16:34

La prochaine prochaine réunion du Comité de Quartier du Coteau se tiendra le 3 février 2016 à 20h30.

Elle se tiendra à l'école du Coteau car nous accueillerons la Société du Grand Paris, SGP, qui nous présentera l'aménagement de la gare IGR Villejuif de l'autre côté de l'A6.

La SGP nous présentera aussi la façon dont les travaux se dérouleront avec l'évacuation des gravas (gare IGR, ligne 14 et station de maintenance ligne14). Ce sont des dizaines centaines de camions qui passeront sous l'A6 pour rejoindre l'A6 en direction du sud, en empruntant la rue Gabriel Péri sur quelques centaines de mètres. Donc, des perturbations incontournables en perspectives pendant la durée des travaux.

La plupart des habitants du Coteau seront plus proches de la station IGR Villejuif avec les lignes 14 et 15 que de la station Arcueil-Cachan avec le RER B et la ligne 15.

D'où l'intérêt de cette réunion avec la SGP.

Comment relier au mieux le Coteau à la station IGR-Villejuif ?

L'équipe d'animation du comité de quartier du Coteau

Repost 0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 17:09
Grand succès de la descente aux lampions 2015 de Cachan

La descente aux lampions de Cachan, organisée par les comités de quartier avec l'aide de la municipalité, la 12ème du nom, a connu un grand succès avec plus de 500 participants d'après la police et plus de 1 000 d'après les organisateurs.

Cette année, c'était aussi la 1ère année où tous les quartiers de Cachan étaient conviés à participer avec deux cortèges et 4 départs.

Les deux cortèges se sont retrouvés à la résurgence de la Bièvre pour rejoindre la rue piétonne en longeant la Bièvre et en passant par la place ovale.

Le final s'est déroulé dans le parking de la mairie avec l'envol de 50 lanternes célestes et où du chocolat chaud pour les enfants et du vin chaud pour les adultes étaient distribués par la municipalité. Devant le succès et la foule, le lancer des lanternes célestes a été un peu compliqué mais le spectacle était superbe. Trois lanternes se sont accrochés à un arbre sans faire de dégâts !

La descente aux lampions a été précédée pendant la semaine de plusieurs ateliers de fabrication de lanternes dans les centres socio-culturels et les écoles.

A remercier du côté des comités de quartier, Bernadette, qui est très chouette en charge de l'organisation pour les comités de quartier, tous les habitants que se sont chargés de fabriquer des lanternes et d'animer les départs et du côté de la ville, Thierry, qui a assuré la sécurité des cortèges et les collaborateurs et élus de la ville qui ont participé à cet événement.

L'équipe d'animation du Comité de Quartier du Coteau

Devant la salle du marché de la Plaine

Devant la salle du marché de la Plaine

La descente aux lampions 2015 dans la rue piétonne

Les lanternes célestes se sont élevées dans le ciel à la fin de la descente ! Superbe ....

Les lanternes célestes se sont élevées dans le ciel à la fin de la descente ! Superbe ....

Une lanterne céleste avant son envol dans le parking de la mairie

Une lanterne céleste avant son envol dans le parking de la mairie

Repost 0
Published by CoqCot - dans Convivialité
commenter cet article
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 18:24

L'habituelle descente aux lampions du Coteau, la 12ème, la Fête des Lumières de Cachan, fait place cette année, le 19 décembre à partir de 17 heures, aux défilés aux lampions de Cachan. Ces défilés, avec 2 cortèges et 4 départs vont se terminer par un lancement de lanternes chinoises dans le parking de la mairie à 18h30 et les traditionnelles boissons chaudes à la mairie (chocolat pour les uns, vin chaud pour les autres).

Venez nombreux avec ou sans vos lampions, venez en famille ; les enfants doivent être accompagnés.

Un défilé va partir comme tous les ans du Coteau, de l'immeuble Courbet, pour retrouver les enfants et le parents de la Plaine au Marché et les familles du centre ville à la résurgence de la Bièvre, le tout précédé par une fanfare.

De leurs côtés, les habitants de l'ouest de Cachan, ouest sud et ouest nord, partiront du pont du Loing pour rejoindre, eux aussi, à travers la promenade du Loing et du Lunain, la résurgence de la Bièvre et l'autre défilé venant du Coteau. Ils seront aussi précédés d'une fanfare !

Ainsi, une fanfare devant et une fanfare derrière le défilé, nous gagnerons le centre ville et la rue piétonne et enfin le parking de la mairie pour le lancement des lanternes chinoises.

Le détail de l'organisation est précisé ci-dessous.

  • Si vous voulez fabriquer votre propre lanterne, quelques recettes plus bas...

Ces défilés sont organisés cette année par l'ensemble des comités de quartier.

Descente aux lampions de Cachan le 19 décembre
Trajets lampions 2015

Trajets lampions 2015

Fabriquer une lanterne à partir d'un pot de yaourt en verre

Fabriquer une lanterne à partir d'un pot de yaourt en verre

Fabriquer une lanterne à partir d'une brique de lait

Fabriquer une lanterne à partir d'une brique de lait

Recette pour fabriquer une lanterne avec une brique de lait

Recette pour fabriquer une lanterne à partir d'un pot de yaourt

Recette pour fabriquer un lampion à poser sur une table à partir d'une bouteille de lait

Repost 0
Published by CoqCot - dans Convivialité
commenter cet article
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 20:39

De la responsabilité des riverains (personnes privées) qui entretiendraient insuffisamment leurs plantations en limite de voirie.

Nous examinons ici les obligations des propriétaires par rapport à leurs plantations qui déborderaient sur le domaine public, sur les sentiers, ...

Mais comme le dit notre conclusion, rien ne vaut une discussion avec les riverains avant d'envisager une discussion avec les riverains concernés avant de passer à une phase contraignante. Et parfois, l'âge des riverains est à considérer et une aide peut leur être apportée.

Le principe de base est que les propriétaires ont une obligation d’entretien de leurs plantations.

Entre personnes et fonds privés, les règles du droit privé qui réglementent le voisinage des plantations (haies, arbustes et arbres), sont fixées aux articles 671 et 672 du Code civil, mais ces règles ne s’appliquent pas au domaine public.

Lorsqu’il s’agit cette fois de plantations en limite de domaine public, qui appartiennent à des personnes privées, mais qui « empiètent » sur la voirie, alors deux Codes sont à mon sens applicables.

1) Le Code de la voirie routière :

L’article Article R116-2, pour le cas des haies et arbres présents en limite du domaine public routier, en vertu duquel :

« Seront punis d'amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe (soit 1.500 €) ceux qui :

[…]

5° En l'absence d'autorisation, auront établi ou laissé croître des arbres ou haies à moins de deux mètres de la limite du domaine public routier ;

[…] ».

2) Le Code rural :

Pour le cas de plantations d'arbres dans l'emprise des chemins ruraux (étant précisé que les chemins ruraux sont les chemins appartenant aux communes, affectés à l’usage du public, qui n’ont pas été classées comme voies communales. Ces chemins ont un statut particulier et font partie du domaine privé de la commune concernée), plusieurs articles de ce Code sont applicables :

article D161-14 :

« Il est expressément fait défense de nuire aux chaussées des chemins ruraux et à leurs dépendances ou de compromettre la sécurité ou la commodité de la circulation sur ces voies, notamment :

[…]

4° De faire sur l'emprise de ces chemins des plantations d'arbres ou de haies ;

[…] ».

Article D161-22 :

« Les plantations d'arbres et de haies vives peuvent être faites le long des chemins ruraux sans conditions de distance, sous réserve que soient respectées les servitudes de visibilité et les obligations d'élagage prévues à l'article D. 161-24. Toutefois, dans un souci de sûreté et de commodité du passage, le maire peut, par arrêté, désigner les chemins de sa commune le long desquels les plantations devront être placées à des distances au plus égales à celles prévues pour les voies communales »

article D161-23 :

« Les plantations privées existant dans l'emprise du chemin peuvent être conservées lorsqu'elles ne troublent pas la sûreté ou la commodité du passage ; elles ne peuvent en aucun cas être renouvelées. Lorsque la viabilité du chemin rend nécessaire leur destruction, les propriétaires sont mis en demeure, par arrêté du maire, d'avoir à les enlever dans un délai déterminé. »

Article D161-24 :

« Les branches et racines des arbres qui avancent sur l'emprise des chemins ruraux doivent être coupées, à la diligence des propriétaires ou exploitants, dans des conditions qui sauvegardent la sûreté et la commodité du passage ainsi que la conservation du chemin. Les haies doivent être conduites à l'aplomb de la limite des chemins ruraux. Dans le cas où les propriétaires riverains négligeraient de se conformer à ces prescriptions, les travaux d'élagage peuvent être effectués d'office par la commune, à leurs frais, après une mise en demeure restée sans résultat. »

Quant à lui, le Code des collectivités territoriales prévoit une compétence de la police municipale en la matière. En effet, l’article 2212-2 dudit Code prévoit que :

« La police municipale a pour objet d'assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques. Elle comprend notamment : 1° Tout ce qui intéresse la sûreté et la commodité du passage dans les rues, quais, places et voies publiques, ... »

Concrètement, ces textes réglementaires obligent donc, dans certains cas, les propriétaires riverains du domaine public à procéder à l'entretien de la végétation qui, de leur propriété, « empiètent » sur la voirie (en bordure des voies publiques, sur les chemins ruraux).

La réglementation « PMR » (personnes à mobilité réduite) pourrait aussi, être légitimement invoquée face à certains riverains, notamment dans le cas où la largeur du cheminement piétonnier sur un trottoir serait réduite du fait de la présence d'une végétation envahissante qui proviendrait de leur propriété.

Compte tenu de la compétence de la Police municipale en la matière, il est donc envisageable d’alerter cette dernière des problèmes rencontrés avec certains riverains qui n’entretiennent pas leurs plantations en limite de domaine public.

Mais, rien ne vaut une discussion avec les riverains avant d'en arriver là !

Repost 0
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 09:48
Compte rendu de la réunion du 23 septembre 2015

Comité de Quartier du Coteau

Prochaine réunion le 3 février à 20h30 - Espace Courbet - 6 allée Gustave Courbet

Compte-Rendu de la réunion de votre comité de quartier du 23 septembre 2015

Questions soulevées par les participants

- Demande d’information sur l’aménagement du bd de la Vanne. Où en sommes-nous ?
- Nuisance des végétaux : prolifération d’arbres « ailantes » sur le Coteau et dans la ville.
- Demande que les propriétaires des pavillons coupent les végétaux qui dépassent sur le domaine public. Un courrier à distribuer dans les boîtes aux lettres sur ce sujet ?
- Enfouissement des câbles lors de la rénovation du bd de la vanne décalé chez un voisin (96 bd Vanne). A priori, l’entreprise est revenue.
- Problème de vétusté de canalisation de gaz dans la rue de Rungis. Inquiétudes.
- Rond-point Rue du Coteau - rue de la Citadelle, les pavés sont encore descellés et sont dangereux.
- Rue des Vignes, pourquoi le téléphone n’a-t-il pas été enfoui en même temps que les autres câbles ?
- Sentier situé entre la rue des Vignes et La Pléiade (hauteur école maternelle) : chantier stoppé depuis fin août et interdit au public.
- Verbalisation avenue Beauséjour quasi systématique, un besoin claire d’information !
- Des jeunes sur le parcours sportif du Bd de la Vanne demandent un point d’eau. En même temps, des habitants se plaignent des entrainements sportifs la nuit accompagnés de nuisances sonores.
- Le Citystade devant les immeubles Courbet serait fermé trop tôt et il n’y a pas de lumière.
- Souhait d’avoir des informations sur l’interconnexion avec les futures lignes 14 et 15 et toujours des revendications du prolongement du mur antibruit.
- La rénovation de la rue de la Pléiade est contestée par plusieurs habitants qui trouvent cette rue dangereuse pour les voitures qui ne voient pas les chicanes. La concertation pour la rénovation n’a été organisée comme pour le bd de la Vanne. Seuls des courriers ont été déposés dans les boites des riverains de cette rue.
- La fréquentation du jardin panoramique s’est fortement dégradée depuis quelques mois. Suite à l’arrachage des pyracanthas des trous dans les grillages ont été créés pour des fréquentations nocturnes. Les voisins en ont ras-le-bol des incivilités et la police nationale ne se déplace pas.
- Quel est l’impact du creusement des tunnels du Grand Paris sur le coteau ?
- Comment se passeront les expropriations en sous-sol ?
- Pollution lumineuse par des lampadaires trop puissants bd de la Vanne éclairant la nuit jardins et les intérieurs des maisons. Peut-on envisager, avec la COP21 des éclairages publics plus économes ?
- Rue Gabriel Péri, des lampadaires sont positionnés sous de grands arbres et semblent inefficaces.
- Le sentier des Goischères ne possède pas d’éclairage et le sol est en terre battue. A l’étude, un éclairage avec détecteurs de présence.
- Une habitante renouvelle son souhait d’organiser une brocante sur le Coteau.
- Rue des Vignes, des nids de poule non rebouchés. Une habitante a procédé à son rebouchage pour éviter la casse des voitures. A noter que les trous sont réapparus en novembre.
- Le croisement rue Faure Beaulieu et Bd de la Vanne est dangereux. Il est réglementé par une priorité à droite. La zone 30 n’est pas marquée. Comment sécuriser mieux ce croisement ?
- Le chemin qui relie le boulevard de la vanne au boulevard Léon Blum, en forte pente, se dégrade à l’occasion des orages car le sol est raviné par les écoulements. Envisager des petits caniveaux à certains endroits ?

Retour de la mairie aux questions posées à la dernière réunion

- Travaux de rénovation Bd Vanne (Panorama-Citadelle) seront terminés mi-décembre avec un aménagement provisoire. Il y aura une concertation pour l’aménagement définitif.
- Stationnement rue de Rungis. Une réunion entre habitants et services municipaux va être proposée.
- Travaux station métro à l’IGR. La mairie propose une réunion d’échange avec la société du Grand Paris sur les transports des gravats évacués par les tunneliers.
- Jardin panoramique et circulation des 2 roues ; réflexion pour empêcher leur entrée.
Un comité de quartier, à tout le moins une réunion sont envisagés à Courbet.
La mairie va demander que le Citystade de Courbet soit fermé un peu plus tard. Un réaménagement est en cours ?

L’ordre du jour de la réunion

Présentation du questionnaire transport des comités de quartier. Le questionnaire est distribué et présenté aux habitants présents.

Présentation de la charte quasi définitive des comités de quartier. Le projet de charte, qui n’était pas à l’époque encore votée, est présenté. Il y a eu un débat car des habitants auraient aimé participer plus au processus de création de cette charte. A retenir pour une mise à jour de la charte.

La descente aux lampions 2015. Elle devrait se tenir le 19 décembre avec 2 cortèges et un lancer de lanternes chinoises à la mairie. Un cortège partira de l’ouest de Cachan pour rejoindre le cortège traditionnel qui descend du Coteau. Toutefois, nous ne savons pas si la descente pourra être maintenue avec les événements.


L’aménagement de la rue de la Pléiade. Beaucoup de discussions autour de cet aménagement qui pose des problèmes. Depuis la réunion, des ajouts visibles de signalisation ont peut-être résolu le problème. A suivre.

L‘évacuation des gravas en provenance de la ligne 14, de la gare IGR Villejuif. Les gravas seront évacués par des camions en utilisant le tunnel sous l’autoroute A6 ; ils proviendront de trois différents endroits différents :
- de la gare Villejuif IGR, directement par des camions,
- du centre de dépannage rapide, directement par des camions,
- du puits d’entrée Jean Prouvé situé au Sud de la gare de Villejuif IGR en bordure de l’autoroute A6,
un tapis roulant amènera d’abord les gravas près du tunnel et ils seront chargés charger ensuite sur les camions.
Un gros trafic de camions est à prévoir et aura des répercussions sur le Coteau. D’où l’intérêt de la proposition de faire venir la Société du Grand Paris à une prochaine réunion.

Le nouveau du blog du comité : http://www.cdq-coteau-cachan.fr/ Les pubs sont maintenant absentes du blog et on peut y trouver des fichiers avec les comptes rendus des réunions, les supports de présentation des réunions, …

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A noter que la présentation de la réunion est disponible sur le blog du comité de quartier au thème « Présentation des réunions ».

Rendez-vous donc sur le Blog de votre comité de quartier : www.cdq-coteau-cachan.fr

Pour contacter le comité de quartier, par courrier : 17 rue des Vignes, par email : coqcot@gmail.com,

Faites nous part de vos remarques, de vos suggestions.

Joindre une ou deux photos pour illustrer votre propos

Nom………………………………...Prénom…………………………………Email ……………………………………………………………..

Suggestions

Repost 0
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 18:36

La prochaine prochaine réunion du Comité de Quartier du Coteau.se tiendra le 3 février 2014 à 20h30. Contrairement à ce que nous avions dit, elle se tiendra à l'école du Coteau car nous accueillerons la Société du Grand Paris qui nous présentera l'aménagement de la gare IGR Villejuif de l'autre côté de l'A6. La SGP nous présentera aussi la façon dont les travaux se dérouleront avec l'évacuation des gravas (gare IGR, ligne 14 et station de maintenance ligne14).

Repost 0
Published by CoqCot
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 18:25

Les travaux d'enfouissement sont terminés sur le Bd de la Vanne.

Une entreprise est chargée maintenant de faire passer les lignes en cuivre par les fourreaux qui ont été posés dans le sol et d'enlever les fils qui venaient par les poteaux.

A partir du 15 décembre, la fibre devrait être posée. A priori, les opérateurs prendront alors contact avec chacun des foyers. Une réunion avec Orange devrait être organisée (?).

Des disfonctionnements peuvent arriver avec votre connexion Internet et parfois il peut être nécessaire de réinitialiser votre box.

Par exemple pour la Livebox, si en coupant l'alimentation et en la relançant, elle ne marche pas, il faut faire même démarche qu'au début :

1- http/192.168.1.1 pour accéder à la Livebox sur le réseau Wifi interne

2 - taper l'identification de connexion et le mot de passe de connexion communiqué par Orange au début.

L'équipe d'animation du CoqCot

Repost 0
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 16:30
La charte des comités de quartier votée au conseil municipal

Depuis plus d'un an, l'inter-comité des comités de quartier de Cachan discutait avec la municipalité une charte régissant les relations entre les comités de quartier et la ville de Cachan.

A l'initiative des équipes d'animation des comités de quartier, une première mouture de texte a été proposée à la municipalité. Après plusieurs échanges et plusieurs réunions, un texte a été accepté par toutes les parties et c'est ce texte qui a été voté.

Nous reproduisons intégralement le préambule qui nous paraît important car il positionne les comités de quartier comme une des composantes de la démocratie locale qui vient compléter la démocratie représentative.

Soulignons que cette charte, votée le 19 novembre 2015, est une avancée significative de la démocratie participative à Cachan. Il faut maintenant s'assurer que cette charte fonctionne harmonieusement.

Préambule

La ville est conçue comme un espace de vie et d'échanges où les habitants confrontent leurs préoccupations et apportent leur contribution à l’intérêt général. Se tissent dès lors des relations qui caractérisent la richesse sociale et culturelle de la ville.

La démocratie représentative (désignation d'élus par vote) constitue le fondement des institutions dont notre République s’est dotée. La démocratie participative répond aux attentes des citoyens, habitants et usagers en matière de concertation et de proximité. Associer les habitants de Cachan à la vie de la cité peut revêtir plusieurs formes et plusieurs instances peuvent y contribuer: comités de quartier, conseils des enfants, conseil des étrangers, ateliers citoyens, activités associatives diverses, sans oublier les référendums locaux - décisionnels ou consultatifs - et le droit d'interpellation populaire.

La démocratie participative complète et enrichit la démocratie représentative, elle ne s'y oppose pas, ne s'y substitue pas. La démocratie locale se doit d'articuler efficacement représentation et participation.

Consciente des enjeux de la démocratie locale, et bien que la loi de 2002 relative à la démocratie de proximité n'impose la création de conseils de quartier qu'aux communes de 80 000 habitants et plus, la municipalité de Cachan a prévu et encouragé la création de comités de quartier.

Quatre comités de quartiers ont été créés à Cachan en 2002 avec pour objectif d'en faire "des espaces de dialogue, de concertation et de propositions au service de l'intérêt général de la ville et de ses habitants" (délibération du conseil municipal du 12 novembre 2002). Par délibération du 26 mars 2009, la municipalité a décidé d'une part de confirmer la démarche des comités de quartier et d'autre part de "les ancrer davantage dans le fonctionnement de la vie commune cachanaise et de prendre en compte les réalités territoriales telles quelles sont vécues par les habitants" en créant un cinquième comité de quartier par scission du grand quartier ouest. Les cinq secteurs des comités de quartier sont depuis les suivants : Coteau, centre-ville, la Plaine – La Prairie, Ouest-Nord et Ouest-Sud (Pont Royal, Lumières sud et Cité-Jardins). Ce dernier a été relancé en 2014 après une période d’inactivité.

Les expériences menées depuis 2002 constituent une avancée de la participation, qui permet d'associer les Cachanais à l'action municipale et d'en faire des acteurs impliqués de la vie locale. Dans le respect de leur diversité et de l'identité de chacun, elles ont démontré que l'"expertise d’usage" des habitants, basée sur leur connaissance concrète du terrain, trouve sa place dans les projets aux côtés de l'expertise technique et des responsabilités des élus.

Composante de la démocratie participative, les comités de quartier sont un espace collectif d’écoute, d’échanges et de propositions des habitants entre eux et avec l'équipe municipale (élus et administration).

Le reste de charte explique le rôle et le fonctionnement des comités de quartier.

Un des enjeux des comités de quartier de Cachan est notre capacité à intégrer de nouveaux membres dans les équipes d'animations.

Un autre enjeu est d'éviter, tant que faire se peut, de faire des comités de quartier des espaces de confrontation politique même si cela ne doit pas empêcher les débats entre les habitants.

1. Le rôle des comités de quatier :

  •  lieu d'information et d'échanges
  • instance d'interpellation
  •  instance de concertation
  •  pouvoir d'initiative
  •  initiateur et/ou organisateur d'événements

On peut noter que le rôle de ces comités n'est pas seulement un rôle passif mais que les comités peuvent jouer des rôles aactifs.

2. Fonctionnement des CQ :

  •  participation et composition :
    •  participation de tous les habitants de Cachan
    •  équipe d’animation
    •  deux élus municipaux référents
    •  l'adjoint au Maire en charge de la vie des quartiers et de la vie citoyenne
    • un représentant des services
  •  organisation et déroulement :
    •  réunions publiques au moins 3 fois par an ;
    •  restrictions en période électorale ;
    •  annonce et publication des réunions aux habitants ;
    •  fixation de l'ordre du jour ; animation et CR des réunions
    •  création de commissions thématiques ;
    •  règles de bon fonctionnement
  •  moyens :
    • dotation financière globale, outils (suivi,
    • communication), soutien de la Mairie.

3. Inter-comités de quartiers :

  • Les représentants des équipes d'animation des cinq CQ, les élus référents et le Maire adjoint se réunissent afin d’échanger sur les projets et pour discuter de sujets transversaux...
  • les représentants des équipes d'animation des CQ peuvent également se réunir en formation restreinte pour préparer un dossier ou un événement particulier.
  • une fois par an est inscrite à l'ordre du jour d'une réunion plénière l'évaluation des activités de l'ensemble des CQ et notamment de la participation des habitants. Le rapport annuel est présenté au conseil municipal, dans chaque CQ de quartier et au forum des associations.

L'équipe d'animation du comité de quartier du Coteau

Repost 0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 13:42
Economie sociale et solidaire - Réunion Cigales le 21 novembre

La CIGALES du Val de Bièvre, l'épargne et l'investissement solidaire !

Connaissez-vous les clubs d’investisseurs CIGALES ?

Un outil simple qui permet à un petit groupe de citoyens d’épargner ensemble pour soutenir des porteurs de projets pour une économie locale et solidaire.

Il s’agit d’aider à créer de l’activité économique, solidaire et sociale, dans le Val de Bièvre.

Venez rencontrer les membres de la CIGALES Val de Bièvre et devenez, pourquoi pas, un nouveau «cigalier » !

Une Cigales ne travaille pas seule sur un projet mais avec d’autres Cigales de l'Île de France (www.cigales-idf.org), une super Cigales (Garrigue - www.garrigue.net) et même une plateforme de financement de crowdfunding en finance solidaire (www.1001Pact.com).

Il faut d’une part trouver d’autres cigaliers pour renforcer la capacité d'investissement et d’autre part, faire connaître cette initiative à des porteurs de projets du Val de Bièvre.

Événement organisé par la ville de Cachan en partenariat avec la CIGALES Val de Bièvre

Quand : le samedi 21 novembre de 14h30 à 16 heures

Cible :Grand public

Entrée libre

Lieu : CACHAN - Maison des associations - 9 rue Amédée Picard

Article de 94 Citoyens sur la réunion Cigales du 21 novembre 2015

Repost 0
Published by CoqCot - dans Economie
commenter cet article