Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 10:54

Un permis de construire d'un projet immobilier de 134 logements a été obtenu par le promoteur Akeyris.

Ce projet a été présenté lors d'une réunion spécifique du Comité de Quartier du Coteau le 16 octobre 2012.

Les habitants présents se sont d'abord étonnés de proposer les entrées sorties des véhicules rue du Lunain alors que le projet d'enseigne discount avait été retoqué sur ce thème. 

Article du Parisien du samedi 2 mars 2013

2013 03 02 - Article du Parisien - Akeyris

Après, les habitants proches ont exprimé leurs craintes d'une trop grande densification.

Projet Akerys

Lors de la dernière réunion du 30 janvier dernier, les habitants proches du projet étaient en nombre et se sont exprimés à nouveau contre les dimensions de ce projet. Une pétition avec  300 signatures a été recueillie. La principale critique, c’est la hauteur des immeubles et le nombre d’appartements.

La municipalité de son côté fait remarquer que la concertation engagée a débouché sur une modification des sorties de véhicules et qu’une attention particulière a été donnée afin que les étages les plus hauts ne soient pas contre les pavillons. Une lettre d'explications a été envoyé par Monsieur le maire aux riverains.

L'équipe d'animation du Comité de Quartier du Coteau

 

Tribunes libres

Ce qui est vrai, c'est qu'il est difficile de bien s'imaginer ce que cela va donner dans le paysage pavillonnaire du Coteau. Construire des immeubles le long de la rue Gabriel Péri ne pose pas a priori de problème. Dans ce projet, des immeubles sont construits en descendant aussi largement sur le Coteau et c'est peut-être plus problématique.

D’un autre côté, il est sûr qu’il faut densifier pour éviter de construire des logements à la campagne,  générer les transports qui vont avec et réduire les surfaces agricoles.

Le problème des parkings est ici bien mieux appréhendé avec notamment un emplacement par logement et si nous avons compris des emplacements visiteurs ; on est donc très au-delà du PLU.  Dommage que le projet COGEDIM rue Gabirel Péri soit resté en l'état après les remarques et critiques sérieuses émises en réunion du Comité de Quartier devant le promoteur et des repésentants de Monsieur le maire. Le PLU, pour les projets d'immeubles situés rue Gabriel Péri est peut-être mal adapté.

Plus généralement, sur ces opérations de construction, il y a un équilibre à trouver entre une nécessaire densification et le respect de l'homogénéité d'un quartier. Et, honnêtement, il est difficile de dire si l'équilibre a été trouvé ou non sur ce projet même si des efforts ont été faits dans ce but.
Jean-Michel Pescheux

 

certaines habitations au nord des immeubles se retrouvent avec des murs de 12 à 15 m de haut en limite de leur propriété puisque ces murs sont sans fenêtres. 
Les autres pavillons trouveront à une distance de 8 mètres de l'immeuble (d'un minimum de 12 mètres de haut) avec vis-à-vis.
Bernadette Cazin  
Repost 0
Published by CdQ-Coteau - dans Projets immobiliers
commenter cet article