Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 10:01

Réunion publique – Mairie de Cachan – 13 mai 2016

Aménagement des rives de Bièvre et sentes

Présents en tribune
Hélène de Comarmond 1ère adjointe, Camille Vielhescaze adjoint au mairie (chargé de la jeunesse-vie des quartiers et vie citoyenne), Nicolas Michelin urbaniste conseil pour la ville, un représentant de Praxis, société d’architecture paysagiste retenue, Dominique Barjou, directrice de Cabinet, Christophe Bey, DGS, et Philippe Verrier directeur des services techniques

Aménagement des rives de Bièvre et sentes - 13 05 2016

Hélène de Comarmond présente le contexte de cette réunion publique. L’aménagement des rives de Bièvre et le projet de circulations douces ont plusieurs ambitions : patrimoniale, environnementale et sociale. Elle parle de restitution de cette promenade, de reconquête… Après la reconquête foncière, la suite, selon H de C, ne peut se faire qu’avec la concertation des habitants.

« L’objectif de la réunion de ce soir sera double :
- Partager les enjeux des bords de Bièvre
- Proposer les modalités de fonctionnement d’un atelier citoyen »

Nicolas Michelin, urbaniste conseil pour la ville, déjà intervenu sur les secteurs de la gare et Dolet, avec son équipe a travaillé il y a deux ans sur une étude concernant les rives de la Bièvre. Aujourd’hui, il présente des propositions :

La promenade le long de la Bièvre
Nicolas Michelin raconte l’histoire de la ville traversée par l’acheminement de l’eau de la Vanne et un cours d’eau très liée aux nombreuses blanchisseries installées le long. « On peut s’inspirer des traces de l’histoire pour définir un plan d’urbanisme ». La Bièvre est couverte par des dalles en ciment et inaccessible au public. Dans ce petit cheminement de la Bièvre, dans cette étroitesse, on retrouve une ambiance des maisons les pieds dans l’eau (en clignant un peu les yeux et faisant abstraction des tags). Dans cette partie Cousté Dolet, on aimerait garder une échelle en révélant cette étroitesse. »

Les sentes
Il expose les liens entre la Vanne et la Bièvre qui se font par des sentes sur le Coteau.
Des nouvelles sentes viendraient compléter, prolonger les actuelles pour aller jusqu’au centre-ville et la gare. Faire en sorte que les anciennes sentes puissent descendre des coteaux jusqu’à la Bièvre. Le projet serait de garder leur étroitesse d'antan. Ce seraient des promenades douces, entretenues, avec passage de vélo possible.
Quand on chemine le long des sentes, on profite des jardins des propriétés avoisinantes. « on a proposé à la ville de ne surtout pas élargir les sentes comme la Fontaine couverte ».

Ex : prolongement de l’escalier de Rungis et de la Fontaine couverte vers le centre-ville.

Il explique que la reconquête de la Bièvre passera par l’acquisition de parcelles pour faire passer les sentes perpendiculaires.

Aménagement des rives de Bièvre et sentes - 13 05 2016

Extrait de la présentation de N. Michelin :
le bâti en noir, le non bâti en blanc, en pointillé vert les sentes existantes (Rungis et Fontaine couverte), en orange les sentes à créer

Le départ de la promenade partirait de la place du théâtre, avec un jardin surélevé en projet, traversée de la place Carat, du parking Eustache Deschamps , et longer la Bièvre couverte pour un

cheminement plus intime en entrant au niveau de la rue Guichard (face à l’actuel local des policiers municipaux).

Sur cette partie couverte par la Bièvre on note un « retrait vert » obligatoire sur un coté donnant une armature végétale continue, de l’autre coté du cheminement, quelque chose de plus minéral (des murs).

N. Michelin continue : « C’est une mise en valeur de la Bièvre assez confidentielle. On conserve au maximum le patrimoine existant, lorsque il se casse la figure, on fait en sorte de remonter on lui donne d’autres usages notamment à certains endroits. Si on reconstruit, on fait en sorte de s’adosser le plus près possible de cette limite, la Bièvre et de garder cette échelle basse »

« Cela va seconder des parties pas terribles, mais ça avance… on essaye de calmer des ardeurs des investisseurs, on travaille beaucoup dans notre cabinet, on fait tout pour garder une échelle : toitures, matériaux nobles architecturaux contemporains s’insérant dans l’histoire de ce quartier Cousté-Dolet fragile mais passionnant. Toutes les suggestions pour mieux appréhender le quartier (…) pour le devenir est le sens de ces rencontres » indique Nicolas Michelin.

Il poursuit qu’il reste deux vestiges du passé dans le quartier du centre : deux séchoirs (utilisées par des blanchisseries) et qu’il faudrait les conserver. Il y a des hangars qui restent aussi.

Société PRAXIS, cabinet d’architectes paysagistes
Cette société est mandatée par la ville travaille actuellement sur la réhabilitation de la station Total avenue de la Division Leclerc à La Plaine avec la participation d’habitants. Elle a présenté son cadre d’intervention (faune-flore notamment).

Interventions du public
Une habitante indique que le cheminement de la Bièvre se répercute au niveau de la rue Étienne Dolet par la courbe de ses bâtiments anciens épousant le coude de la Bièvre. Elle signale d’ailleurs qu’elle a réhabilité une blanchisserie (angle Cousté et Dolet) sans intervention d’un promoteur immobilier. Elle suggère que la municipalité puisse réserver des parcelles afin de permettre à des habitants qui, achetant une parcelle, pourraient réhabiliter les lieux et bâtiments ayant des volumétries intéressantes, afin de ne pas laisser des promoteurs dénaturer ces lieux.

Nicolas Michelin explique qu’il est favorable à cette suggestion, que favoriser l’autopromotion immobilière existe dans d’autres villes françaises dont Paris. Cela peut permettre de sauver des lieux chargés d’histoire.

Dominique Barjou précise « qu’aux 42-44 au rue E. Dolet, anciennement menuiseries Pitchpin et un logement social, une réflexion peut être partagée pour réhabiliter les bâtiments et en fond de parcelle, en profiter de reprendre les bords de Bièvre. Nous sommes attentifs à ce qui se passe et à continuité de la courbe de la rue E. Dolet».

Un habitant précise qu’au 38 rue E. Dolet,où il habite, un collectif s’est constitué pour réhabiliter les lieux. Et, il y a 14 ans sous les conseils des Bâtiments de France , ils ont conservé un séchoir de 1880 au sein de cette copropriété. « On a essayé au mieux de garder l’esprit des séchoirs. »

Un autre habitant, du Coteau, précise que les sentiers sont très fréquentés matin et soir notamment par les écoliers. Un autre projet sur la circulation qui émerveillerait tous les Cachanais serait de rendre possible le franchissement de la vallée en passant sur les aqueducs.

Une cachanaise (de la rue Félix Choplin) demande comment se fait la transition douce entre la forte densification du centre ville et le coteau très vert ? Christophe Bey, DGS, lui répond que pour les projets privés, la ville va faire respecter le PLU. Sur des parcelles dont la mairie est propriétaire, les modalités sont discutées avec les habitants. Cette habitante précise que le PLU a été surélevé sur ces parcelles. Elle déplore que le PLU dans le centre-ville permette l’édification d’immeubles de 3 étages qu’il est possible de les retrouver le long de la Bièvre ou des sentes (ex : comme serait le cas dans la sente envisagée en prolongement de la Fontaine couverte d’après le permis de construire déposé qu’elle a consulté).

Demande de la part d’un habitant s’il y a des projets sur du coté de La Plaine. Hélène de Comarmond lui évoque les promenades inter-quartiers bien avancées en connexion avec ce projet.

Mise en place d’un atelier citoyen
Camille Vielhescaze indique les modalités d’un atelier dédié à l’aménagement des rives de Bièvre et des sentes de Cachan avec pour travail : « l’aménagement global, les ambiances, de mémoire, les éclairages, le mobilier, la petite maison à l’entrée des rives coté Guichard… »
Cet atelier citoyen sera composé des personnes ressources liées au projet (élus, services municipaux-cabinet d’urbanisme et paysagiste) et d’une quinzaine d’habitants répartis sur 3 pôles :

  • 1 représentant par comité de quartier (2 éventuellement pour le Centre-ville plus investi par ce projet)
  • 5 volontaires tirés au sort parmi ceux ayant déposé leur nom sur une liste à la mairie (et dès ce soir)
  • 5 tirés au sort sur l’ensemble des listes de la ville (prévu en Mairie le 14 mai)

Son calendrier : une réunion de l’atelier avant l’été, 2ème quinzaine de juin et une autre en septembre.

Un habitant cite la parcelle en cours de cession par la ville à un projet immobilier SIER angle rue Cousté/ rue Guichard. Au niveau de la circulation, des flux, il soulève qu’il y a un véritable nœud. Que signifie la circulation douce dans cette partie ? Qu’est-ce qu’on fait de l’espace public ? Faisons une discussion publique à partir de cet espace public.
Camille Vielhescaze répond que le sujet central de l’atelier sera la circulation douce. Ces enjeux pourraient être traités par l’atelier citoyen.

Une habitante vivant au dessus de Simply signale d’ailleurs que la circulation derrière le supermarché dépend du rythme de ses livraisons. Les livraisons devaient s’effectuer à l’emplacement des pompes à essence. Cette station-service qui n’est plus aux normes est devenue dangereuse selon elle et inquiète le voisinage. Pas de retour de la mairie sur ce point depuis plusieurs années.

Une habitante déplore que les ateliers citoyens soient axés sur des points d’aménagements précis. Il n’y a pas de vision d’ensemble urbanistique de la ville.

Un habitant demande à élargir la concertation.

Camille Vielhescaze lui répond que « les citoyens des ateliers définissent le cadre dans lequel ils veulent travailler. »

A l'issue de la réunion, une quinzaine de personnes se sont immédiatement inscrites pour faire partie de l'atelier.

Cet atelier est une occasion à ne pas manquer pour les habitants qui souhaitent s'exprimer sur les transformations du centre de leur ville. Tous ceux qui sont intéressés sont invités à s'inscrire rapidement à la mairie « atelier citoyen Rives de Bièvre et sentes » ou en écrivant à camille.vielhescaze@ville-cachan.fr

Partager cet article

Repost0
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 16:26
Compte rendu interne de la réunion avec la SGP du 4 avril 2016

La Société du Grand Paris invitée du comité de quartier du Coteau

Une soixantaine d’habitants se sont déplacés à l’école du Coteau, intéressés par les travaux du futur Grand Paris.

Trois représentants de la SGP
- Jack Royer, responsable pour la gare de Arcueil-Cachan et 3 autres de la ligne 15
- Maryse Rozier, responsable des travaux sur la gare d’IGR Villejuif
- Christian Garcia , directeur des relations territoriales de la Société du Grand Paris et en charge de la ligne 15 Sud

Le Coteau étant géographiquement plus proche de l’IGR, les interventions ont été centrées sur les travaux de la future gare IGR, avec leur impact sur notre quartier : creusement des tunnels des lignes 14 et 15, l’évacuation des déblais, l’installation d’un ouvrage de sécurité sur le jardin panoramique…

Compte rendu interne de la réunion avec la SGP du 4 avril 2016

Tracé de la ligne 15 sous l’autoroute A6

D’une façon générale, pour le Grand Paris, les travaux débuteront par ceux de la gare suivis du creusement des tunnels (pour nous, cela sera la ligne 15 puis de la 14) et enfin la construction des ouvrages de sécurité.

FORAGE DU PUITS DE LA GARE IGR ET PERCEMENT DES TUNNELS
La quantité de déblais sera importante sur le site de la future gare (trou de70 m de diamètre et de 50 m de profondeur) ; 250 500 m3. Mais, la quantité la plus importante de déblais viendra de la ligne 14 avec environ 540 000 m3 plus 50 000 m3 pour le puit lui-même (information récupérée sur Internet après la réunion).

Les camions viendront chercher les déblais à un même endroit (coté parc des hautes Bruyères, avant le passage sous autoroute, actuellement désaffecté). Les camions repartiront en prenant la rue Gabriel Péri, vers Paris et entreront sur l’autoroute via une voie de service qui sera réouverte uniquement pour les camions (avant l’entrée actuelle). Direction A6, puis A86 jusqu’à Bonneuil. Les camions vides arriveront par Villejuif, via la Voie de la redoute ; il est possible que certains arriveront vides par la rue Gabriel Péri.

Post réunion, nous avons trouvé ce document de la SGP assez clair sur les travaux à venir ; regarder notamment les pages 41, 42 et surtout 64 à 66:
http://www.enquetepubliqueligne14sud.fr/assets/files/piece-g/piece-G41-etude-d-impact-Annexe%20_Schema-Directeur-d-Evacuation-des-D%C3%A9blais.pdf

  • Beaucoup d’inquiétude de la part des riverains sur les nuisances générées : fréquence de rotation des camions, embouteillages sur une voie déjà saturée, vibrations générées par les travaux (un habitant rapporte que lorsque l’IGR était en construction, le coteau tremblait !). Il a été évoqué la stabilité du Coteau sollicité par de nombreux camions sur une longue période (glissement de la colline), la dérivation des eaux de la Vanne passant par la rue des Vignes (le tunnel sera à ce niveau à 20 m de profondeur) …
  • Les réponses n’ont pas été précises quant à la fréquence des camions. Il y aurait au moins 8 mois d’évacuation des déblais à raison de 10 camions par heure. En fait, l’examen des documents sur Internet montre que la fréquence des camions sera bien plus importante.
  • Une proposition d’habitants pour réduire les nuisances dues aux camions le long de la rue Gabriel Péri : appliquer la technique utilisée sur La Hay-les roses pour évacuer les déblais de la Ligne 14 avec un tapis roulant dirigeant les déblais de la sortie du tunnel jusqu’à l’entrée de l’autoroute. Autre proposition, profiter de la réhabilitation de la rue Gabriel Péri après les travaux en bâtissant un mur antibruit qui fait défaut depuis de nombreuses années.
  • La SGP réfléchit à la possibilité de mur anti-bruit.

CONSTRUCTION DE L’OUVRAGE DE SECURITE
La loi oblige la construction d’ouvrage de sécurité tous les 800 m maximum. Un ouvrage est prévu derrière l’hôtel de ville et le second sur le bas de la parcelle du jardin panoramique (angle rue de la Concorde et Solidarité). En cas de sinistre, les voyageurs seraient évacués par les puits qui serviront de désenfumage et de ventilation.
Concernant celui du Coteau (voir dessin), il serait de 50 mètres de profondeur avec 18 paliers pour l’escalier et doté d’un ascenseur.
Du niveau 0 à -2 se trouveraient les locaux techniques et les ventilateurs (avec silencieux).
Les travaux de Génie civil dureront entre 16 et 18 mois.

Compte rendu interne de la réunion avec la SGP du 4 avril 2016
  • Des questions sur les inquiétudes des riverains quant aux travaux et ensuite le bruit généré par les ventilateurs. Selon la SGP, le bruit serait couvert par celui de l’autoroute… ! Est-ce un argument recevable ?
  • La SGP suggère que le comité de quartier soit associé à la ville lors de la réhabilitation de cette zone.

QUAND LA LIGNE 15 SERA EN FONCTIONNEMENT
Les engagements de la SGP :
- Réduire à la source les vibrations émises par le métro par la pose de voie anti-vibratile (semelle sous le rail) le long des 33 kilomètres de voies.
- Poursuivre des sondages géotechniques et les investigations des anciennes carrières.
- Etude de vulnérabilité des bâtis situés dans la zone d’influence du tunnel
- Adapter la méthode de réalisation avec le comblement de carrières et le traitement des terrains si nécessaires
Associer de l’Inspection Générale des Carrières
-Ausculter en temps réel des zones sensibles en phase de travaux (dans la vallée de la Bièvre)

  • Des habitants (association ARLIC’15) se plaignent que le seuil de perception du bruit à respecter qui a été doublé au gré des publications (celles SGP et l’enquête publique). Quel seuil prendre en compte ?

Compte rendu décisionnel

Il a été prévu lors de cette réunion que :
- d’ici la fin 2016, un autre rendez-vous ce type aura lieu entre les habitants du Coteau et la SGP. Une liste de questions précises leur serait adressée avant permettant des réponses précises de la part de la SGP

- d’organiser une visite du chantier de la ligne 14 dans le nord de Paris pour quelques représentants du quartier

- de participer, si la municipalité était d’accord au comité de suivi de la gare IGR

- de permettre à l’association ARLIC’15 de participer aux comités de suivi de la gare Arcueil-Cachan et de la gare IGR-Villejuif

- d’avoir un groupe de réflexion sur l’aménagement de la rue Gabriel Péri en association avec la SGP, le département et la ville de Cachan.

- d’associer des représentants du quartier à l’aménagement de la zone impactée par l’ouvrage de sécurité sur le jardin panoramique.

-/-
NB.

Nous publierons dans le blog du comité de quartier du Coteau prochainement des données sur la quantité de déblais sortis rue Gabriel Péri et notre estimation des camions roulant rue Gabriel Péri chargés des déblais.

-/-

Le matin de la réunion, en gare de Cachan, un « café-info » était organisé par la RATP et la SGP afin d’informer sur l’avancement des travaux. Une lettre d’info (N°2) a été distribuée.

L’agent de proximité de la gare d’Arcueil-Cachan et de la future gare IGR était présent à la réunion du Coteau. Ses missions concernent entre autres :
- d’informer riverains, usagers, commerçants, acteurs des chantiers de l’avancée des travaux,
- d’assurer la remontée d’information vers la SGP
- d’apporter des réponses aux questions posées et orienter vers le bon interlocuteur

Son contact : Lala Plez : 0646903014 et travaux@societedugrandparis.fr

Partager cet article

Repost0
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 14:00

Compte-Rendu de la réunion de votre comité de quartier du 3 février et 5 avril 2016

I - Questions soulevées par les participants en début de réunion :

  1. Rue des Saussaie : Problèmes de stationnement
  2. 90 Bd de la Vanne / Sentier des Garennes : état de la chaussée, visibilité des plots
  3. Bd de la vanne : problème des voitures garées sur les trottoirs
  4. Rue Gabriel Péri (à côté du projet Icade) déchets verts non retirés au niveau du 42
  5. Du sentier des Frettes à rue Gabriel Péri : trous dans la chaussée, manque d’entretien flagrant
  6. Gustave Courbet : problème de la Valouette, fréquence trop limitée. Quelles solutions ?
  7. Ecole du Coteau : où en est-on du projet d’agrandissement ?
  8. Rue du Rungis : toujours le pb de stationnement

II - Questions posées par des habitants en amont de la réunion (Pour plus de détail, Cf. le support de présentation de la réunion disponible sur le Blog du Comité de Quartier : www.cdq-coteau-cachan.fr):

  1. Un dépôt pour les verres rue de la Citadelle serait utile
  2. Allée des Hautes de Bruyères : Très fréquentée depuis l’aménagement de la rue du Lunain, circulation trop rapide. Sécuriser en installant des dos d’ânes ? , un sens unique ?
  3. Dangerosité des bordures délimitant les places de stationnement Bd de la vanne
  4. Trottoir 60 bd de la Vanne : Défoncé depuis de nombreuses années…
  5. Effondrement du trottoir au niveau du 40 rue de la Pléiade dans le cadre des travaux de terrassement d’un pavillon. Intervention de la Mairie et du T12, mise en sécurité du périmètre : fermeture de la rue.
  6. Passage sentier des Garennes devant le 78 Bd de la Vanne. Passage obstrué depuis très longtemps (sacs de gravats du pavillon disposés sur la voie publique et non enlevés)
  7. Barreaux manquants sur le garde-corps face au 56 Bd de la Vanne
  8. Escalier du Rungis: nettoyer les bordures. Manque d’élagage des arbres en limite de propriété, idem Bd de la Vanne, sentier des Garennes, sentier Defait. La Mairie rappelle qu’elle fait une information dans les boites aux lettres aussi régulièrement que possible
  9. Eclairage des sentiers Goischères, Garennes, escalier du Rungis et BD de la Vanne (avec un détecteur de présence ?). La Mairie indique qu’elle réfléchit à la mise en place de détecteurs
  10. Pb de signalisation des abords de l’école du Coteau. Il est proposé de faire un groupe de travail sur ce sujet.

III –Points à l’ordre du jour de la réunion

A) Réponses de la municipalité aux suggestions n-1

Nota : Les réponses apportées par la Mairie figurent également dans le support de présentation de la réunion disponible sur le Blog du comité de quartier (ci-après désigné « la Présentation »)) :

  1. Prolifération d’arbres « ailantes» sur le Coteau. Les services abattent ce qui est indésirable. Les propriétaires des pavillons doivent couper les végétaux qui dépassent.
  2. Vétusté canalisation de gaz rue de Rungis. Inquiétudes. GRDF surveille à l’aide d’un véhicule équipé de capteurs à gaz !
  3. Rond- point Coteau - Citadelle: Pavés remplacés par du goudron
  4. Enfouissement téléphone rue des Vignes : Pas d’enfouissement systématique des réseaux électriques, donc idem pour tél.
  5. Sentier Pichot. Le sentier est à nouveau accessible.
  6. Verbalisation avenue Beauséjour quasi systématique : Lettre distribuée en avril 2015
  7. Point d’eau sur le parcours sportif du Bd de la Vanne et nuisances sonores : Réflexion sur un point d’eau mais il faut aussi réduire les incivilités.
  8. Le Citystade devant les immeubles Courbet serait fermé trop tôt et sans lumière. La Mairie réfléchit à une plage d’horaires plus large qui soit acceptable pour tous.
  9. Informations sur l’interconnexion lignes 14 et 15 et mur antibruit. Réunion avec la SGP (Société du Grand Paris) à organiser.
  10. Rénovation de la rue de la Pléiade contestée par des habitants qui trouvent cette rue dangereuse pour les voitures : Les aménagements qui ont été réalisés réduisent bien le danger.
  11. Dégradation de la situation au jardin panoramique. La municipalité étudie le renforcement des grillages avec des plantations derrière.
  12. Impact du creusement des tunnels du Grand Paris sur le coteau? Une aération dans le jardin panoramique. La méthode constructive par tunnelier est protectrice des terrains au-dessus.
  13. Expropriations en tréfonds ? Les offres se font par la SGP sur la base du nombre de M² impactés.
  14. Rue Gabriel Péri, lampadaires sous de grands arbres : Elagage fait.
  15. Le sentier des Goischères : Les travaux seront réalisés en 2016.
  16. Brocante sur le Coteau. Pas impossible mais il faut présenter un projet.
  17. Rue des Vignes et ses nids de poule : Des trous ont été bouchés... il en reste
  18. Croisement rue Faure Beaulieu et Bd de la Vanne dangereux. Le stop s’impose ? La municipalité va étudier la question et nous revenir.
  19. Pollution lumineuse par des lampadaires trop puissants bd de la Vanne. Etude en cours pour passer en LED ; compétence communautaire. Un éclairage plus directionnel ?
  20. Le chemin qui relie le Bd de la Vanne au Bd Léon Blum, en forte pente, se dégrade à l’occasion des orages. Envisager des petits caniveaux? C’est à l’étude.
  21. Aménagement des plots rue du Rungis. La municipalité serait d'accord pour retirer quelques plots. Une concertation sera organisée.

B) Les chantiers rue Gabriel Péri

Zoom sur les évolutions de la rue Gabriel Péri et sur l’impact des différents projets immobiliers en cours ou à venir (Cf. la Présentation). Le Comité de quartier suggère la mise en place d’une concertation sur l’aménagement de la rue Gabriel Péri, ou la mise en place d’un atelier citoyen sur le sujet.

Quid de l’avenir de la ZAC du coteau ? La Mairie indique que la ZAC à une vocation économique. La Mairie attend de voir comment le territoire va se développer, notamment avec le projet de gare.

C) La gare IGR Villejuif et le coteau de Cachan (Cf. la Présentation)

Il a été question de l’évacuation des gravats, de l’accès à la future gare.

Présentation de l’Association « ARLIC’15 » par des personnes impactées par la future ligne 15 sur Cachan (https://sites.google.com/site/arlicl15/). L’Association exige des garanties de la SGP (quant aux éventuels affaissements de terrains, bruits, vibrations, pollutions, etc.)

Le compte rendu de la réunion avec la SGP du 5 avril dernier est disponible sur le site du comité de quartier :

( http://www.cdq-coteau-cachan.fr/2016/04/presentation-du-cdq-de-la-reunion-du-4-avril-2016-avec-la-sgp.html )

Une prochaine réunion devrait être organisée d’ici la fin de l’année avec des réponses précises sur les travaux.

Un médiateur peut être joint a priori via l’adresse email : travaux@societedugrandparis.fr ou au 06 46 90 30 14.

D) Point sur la fibre

A priori, pour le Bd de la Vanne, la fibre devrait être proposée aux habitants vers la fin de cette année 2016.

E) Acteurs de la vie économique locale. Une liste d’acteurs avec coordonnées et appréciations

Le Comité propose de mettre en place une liste d’acteurs de proximité (plombier, jardinier, ramoneur, encadreur, peintre, maçon, chauffagiste, commerçants etc.) avec coordonnées, appréciations…

F) Rencontre avec des habitants de l’immeuble Courbet

Après des échanges internes entre habitants, une réunion entre l’équipe d’animation du CdQ et des habitants de l’immeuble Courbet a permis de faire ressortir les demandes des habitants (Cf. la Présentation).

G) Retour de la descente aux lampions

Très gros succès de la descente 2015 avec environ 700 participants, deux cortèges précédés de deux fanfares se sont retrouvés à la résurgence de la Bièvre. Et pour finir, un lancement de lanternes célestes a eu lieu sur le parking de la Mairie: https://goo.gl/photos/AQnJGB5W8kBCDpGM7

H) Galette des rois....

_______________________________________________________________________________________

La présentation de cette réunion est disponible sur le blog du comité de quartier dans la rubrique « Présentation des réunions ». Rendez-vous donc sur le Blog de votre comité de quartier : www.cdq-coteau-cachan.fr.

Pour contacter le comité de quartier, par courrier : 17 rue des Vignes, par email : coqcot@gmail.com,

Faites nous part de vos remarques, de vos suggestions.

Joindre une ou deux photos pour illustrer votre propos

Nom………………………………...Prénom………………………………Email……………………………………………...

Suggestions

Compte rendu des réunions des 3 février et 4 avril 2016 du CdQ du Coteau

Partager cet article

Repost0
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 08:04
Présentation du CdQ de la réunion du 5 avril 2016 avec la SGP

La réunion avec la Société du Grand Paris s'est déroulée hier 5 avril de 19h à 21h15.

Nous étions relativement nombreux malgré une heure décalée et sans distribution du dernier compte rendu annonçant ladite réunion ; ce qui est dommage.

La présentation de la SGP a été un peu longue compte tenu des questions et interrogations des présents mais, a priori, toutes les questions ont pu être posées.

Ce qui est plus compliqué, ce sont les réponses de la SGP aux diverses questions et inquiétudes des habitants malgré un projet de métro que tout le monde souhaite.

Citons notamment les questions relatives à l'ouvrage de sécurité dans le bas du jardin panoramique, les vibrations potentielles du métro, les soucis pour les maisons pendant la construction du tunnel de la ligne 15, l'inquiétude par rapport à la dérivation des eaux de la Vanne passant par la rue des Vignes, le trafic de camions pour évacuer les déblais et le calendrier, la passerelle potentielle au-dessus de l'A6...

La SGP propose de repenser le jardin panoramique à la fin des travaux avec des habitants. Nous pouvons certainement y penser à l'avance avec un atelier citoyen...    

Il a été convenu que la SGP regarderait les possibilités de réduire les nuisances sonores, peut-être par un mur anti-bruit.

Il est ainsi prévu :

  • de refaire une réunion avec la SGP d'ici la fin de l'année en ayant adressé une liste de questions précises à la SGP pour permettre à la SGP de répondre plus facilement,
  • d'organiser une visite du chantier de la ligne 14 dans le nord de Paris,
  • de particicper, si la municipalité est d'accord au comité de suivi de la gare IGR Villejuif,
  • de permettre à l'associaition ARLIC'15 de particper aux comités de suivi de la gare Arcueil-Cachan et de la gare IGR-Villejuif,
  • d'avoir un groupe de réflexion sur l'aménagement de la rue Gabriel Péri en association  avec la SGP, le département et la ville de Cachan ; un mur antibruit sur l'A6 a donc été évoqué...

Un compte rendu de la réunion sera bientôt disponible

L'équipe d'animation du comité de quartier du Coteau

 

 

 

 

 

Ouvrage de sécurité prévu aujourd'hui dans le bas du jardin panoramique
Ouvrage de sécurité prévu aujourd'hui dans le bas du jardin panoramique

Ouvrage de sécurité prévu aujourd'hui dans le bas du jardin panoramique

Introduction à la réunion du Comité de Quartier du Coteau

Partager cet article

Repost0
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 17:59

Mardi 5 avril à 19 heures à l'école du Coteau, à l'initiative du comité de quartier du Coteau, la Société du Grand Paris, la SGP, nous présentera

  • le projet des lignes 14 et 15 avec les impacts prévus des travaux,
  • les modalités d'évacuation des gravas,
  • les engagements par rapport aux riverains touchés directement par la ligne 15 et bien entendu,
  • l'accès à la gare IGR Villejuif desservi par les lignes 14 et 15.

Venez nombreux, parlez-en à vos voisins...

Partager cet article

Repost0
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 08:43
Chasse aux poissons dimanche 3 avril 16 heures

Comme d'habitude, nous convions les familles avec des enfants de 2 à 10 ans à venir à la chasse aux poissons.

Animations

  • la chasse aux poissons dans le jardin panoramique
    (2 poissons de couleurs différentes = 1 poisson en chocolat)
  • ateliers peinture, concours de desseins
  • atelier fresque mural
  • le célèbre jeu "coincez les bulles"
  • le jeu le plus inouï : "la queue du poisson"
  • le jeu de "la veste" ou combien de poissons on peut trouver dessus
  • le jeu du "Foot Ping Water", dit la "tempête". Une balle de Ping pong, de l'eau et des pailles et que le meilleur gagne !

Boissons offertes aux jeunes pêcheurs

La chasse aux poissons,

c’est sans inscription et c’est gratuit !

Une question…

Envie de donner un coup de main à l'animation ?
Appeler Bernadette au 06 60 16 76 98

C'est où le jardin panoramique ?

Entrées rue de la Concorde et rue de la Solidarité

Ce petit jardin triangulaire (1,66 hectares), créé en 1980, offre un point de vue exceptionnel sur la vallée de la Bièvre. Situé sur les hauteurs de Cachan, dans le quartier du Coteau, à la limite avec Villejuif, il donne une vision spectaculaire du paysage qui s'étend jusqu'à l'aqueduc romain enjambant la vallée.

Appeler Bernadette au 06 60 16 76 98

Chasse aux poissons dimanche 3 avril 16 heures

Partager cet article

Repost0
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 16:46

La SGP nous présentera le projet de ligne 15 avec les impacts prévus de travaux, notamment l'évacuation des gravas, les engagements par rapport aux riverains touchés directement par la ligne 15 et bien entendu, l'accès à la gare IGR Villejuif avec les lignes 14 et 15.

La réunion devrait se tenir à l'école du Coteau

Partager cet article

Repost0
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 11:48

Ci-dessous, l'extrait de l'article du Parisien du 22 février qui explique qu'une passerelle sera bien installée à Gentilly.

Ce projet intéressant car avec la gare IGR Villejuif, les habitants du Coteau auront une gare à proximité. Le seul problème sera de la rejoindre facilement.

Par ailleurs, le projet Campus Santé ouvre des perspectives de développement et relier Cachan et Villejuif par une passerelle pourrait avoir du sens...

Une passerelle sur l'A6, à Gentilly, pas encore à Cachan !
Une passerelle sur l'A6, à Gentilly, pas encore à Cachan !

Partager cet article

Repost0
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 08:57
Support de Présentation de la réunion du 3 février 2016

Nous étions très nombreux hier soir à l'immeuble Courbet pour la réunion du Comité de Quartier du Coteau et partager pour finir la galette des rois.

La prochaine réunion devrait être organisée en avril avec un seul sujet, mais deux dimensions :

  1. les travaux de la Société du Grand Paris autour de la gare IGR Villejuif, notamment du transport des gravas qui transitera par la rue Gabriel Péri après être passé sous l'autoroute A6,
  2. comment en 2022, les habitants du Coteau pourront-ils rejoindre la gare IGR-Villejuif où les lignes 14 et 15 devraient nous amener pour l'une à Paris ou a Orly et pour l'autre à travers la petite couronne sud.

En attendant cette prochaine réunion, ci-dessous, le support de présentation de la réunion d'hier.

L'équipe d'animation du comité de quartier du Coteau

Support de Présentation de la réunion du 3 février 2016

Partager cet article

Repost0
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 14:51

Nous avons été alertés dimanche par un habitant qui s'inquiétait des conséquences du passage d'un poids lourd au 40 rue de la Pléiade.

La municipalité et le T12 sont intervenus à nouveau le lundi 1er février matin sur le chantier suite à l’effondrement du trottoir ayant pour origine les travaux de construction d’un pavillon.
Les moyens de mise en sécurité ont été pris par la fermeture de la rue.

 

Le réseau d’assainissement unitaire situé sous trottoir était fortement endommagé et se déversait dans la fouille de la construction.

 

Problème au 40 rue de la Pléiade
Problème au 40 rue de la Pléiade

Partager cet article

Repost0